Archives pour la catégorie Mes activités

Ecole des Ponts ParisTech, Mastère Spécialisé® Executive Immobilier et Bâtiment Durables

L’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées a créé en 2011 le Mastère Spécialisé® Executive Immobilier et Bâtiment Durables, Transitions énergétique et numérique (anciennement Immobilier, Bâtiment, Energie), dont je suis le directeur et dont Carole Barthélémy est la responsable académique et Christine Gomes l’inspectrice des études. 

C’est un mastère « Executive » et « Part time » qui s’adresse prioritairement à des cadres confirmés en poste souhaitant suivre une formation de haut niveau originale articulant culture de l’immobilier (finance, droit) et culture du bâtiment (architecture, sciences de l’ingénieur) sous l’égide du développement durable.

C’est la première formation dédiée à l’immobilier et au bâtiment durables accréditée en Europe par la RICS (Royal Institution of Chartered Surveyors)

Pour une présention video du mastère, cliquer  ici

Pour la plaquette de présentation du mastère, cliquez là

Pour accéder au site internet du mastère (présentation, programme, dossier de candidature, témoignages) cliquez ici

Pour accéder aux thèses professionnelles des auditeurs, cliquez là et

Pour connaitre la conférence organisée en septembre 2018 par les auditeurs du mastère La nature, créatrice de valeur dans l’immobilier, 

Pour connaitre la conférence Transitions énergétique et numérique: vers de nouvelles pratiques sur les thèses professionnelles des auditeurs,

 

e

Mes chroniques radio « Troisième révolution industrielle, dérèglement climatique, immobilier »

photo radio immo sans titre

Chronique 23: Carbone: un nouvel horizon pour l’asset manager immobilier (Texte de la chronique

Chronique 22:  La révolution numérique peut fonctionner au charbon, cela ne facilite pas la transition énergétique (Texte de la chronique)

Chronique 21: Quelques observations sur le Plan Rénovation énergétique des bâtiments (Texte de la chronique)

Chronique 20: Immobilier et carbone (Texte de la chronique)

Chronique 19: Quand les investisseurs mettent sous surveillance les 100 entreprises les plus émettrices de carbone de la planète (Texte de la chronique)

Chronique 18: Pour une approche réaliste de la rénovation du parc immobilier (Texte de la chronique)

Chronique 17: Climat: les dirigeants de la finance commencent à bouger (Texte de la chronique)

Chronique 16: La valeur verte des logements (Texte de la chronique)

Chronique 15: Ungersheim un village en transition (Texte de la chronique)

Chronique 14: La feuille de route climat de la France (Texte de la chronique

Chronique 13: Riposte à Trump: we are still in (Texte de la chronique

Chronique 12: Comment agir dans un monde complexe: passer du « ou » au « et » (Texte de la chronique)

Chronique 11: Paris neutre en carbone en 2050? (Texte de la chronique)

Chronique 10: Destruction créatrice et emploi (Texte de la chronique)

Chronique 9: Investissement immobilier responsable et carbone  (Texte de la chronique

Chronique 8: Territoires durables, un mouvement mondial  (Texte de la chronique)

Chronique 7: A Paris, on met en avant les problèmes, en régions, on met en oeuvre les solutions  (Texte de la chronique

Chronique 6: Un promoteur immobilier climatosceptique, disposant de pouvoirs très étendus, peut-il arrêter un mouvement mondial de lutte contre le dérèglement climatique?   (Texte de la chronique)

Chronique 5:  Pour la société à 2 000 Watts, contre le 19°  (Texte de la chronique)   

Chronique 4 : Transition énergétique, risque financier et risque pénal  (Texte de la chronique

Chronique 3 : Obsolescence immobilière et développement durable  (Texte de la chronique

Chronique 2 : Troisième révolution industrielle, innovation et destruction créatrice  (Texte de la chronique)  

Chronique 1 : Les trois préoccupations de la chronique (Texte de la chronique)

Institut Palladio des Hautes Etudes sur l’Immobilier et la Cité. Conférence. Février 2018.

Comme les années précédentes, l’Institut Palladio des Hautes Etudes sur l’Immobilier et la Cité m’a demandé de participer à son cycle annuel consacré en 2018 au thème « Habiter la ville de demain » 

Dans le cadre du séminaire « Révolution industrielle et Transitions énergétique et numérique: quelles régulations pour la ville? », je suis intervenu le 9 février 2018, sur le thème « Révolution industrielle, transition énergétique et habiter la ville de demain »

Carbone: un nouvel horizon pour l’asset manager immobilier. Réflexions immobilières n°84, 2ème trimestre 2018.

Dans cet article, publié avec Bertrand Absolute, Sinteo, Patrick Stekelorom, Allianz Real Estate et Jan Verschueren, Generali Real Estate, nous montrons l’importance d’un nouvel horizon incontournable du gestionnaire d’actifs immobiliers: le carbone. Sous la double pression des investisseurs et du législateur, l’asset manager va intégrer le carbone dans ses business plans.

Télécharger l’article

Une nouvelle approche de l’obsolescence des immeubles. IFEI, Paris. Janvier 2018.

Le 8 janvier 2018, au Cercle National des Armées, à Paris, dans le cadre des Lundis de l’Institut Français de l’Expertise Immobilière (IFEI), j’ai été invité à présenter mon approche de l’obsolescence immobilière.

L’évolution de la définition de l’obsolescence est une question qui se situe au coeur du métier d’expert immobilier.

Télécharger le support de mon intervention.

Obsolescence: nouvelle classe d’actifs? Table-ronde de l’ADI, Paris. Septembre 2017.

Le 26 septembre 2017, au Cercle de l’Union Interalliée, à Paris, l’Association des Directeurs Immobiliers (ADI) m’a invité à participer à une table ronde sur le thème « Obsolescence: nouvelle classe d’actifs? »

Animé par Gaël Thomas, directeur de publication de Business Immo, le débat avec Gilles Allard, directeur immobilier d’ENGIE et président de l’ADI, et Joakim Azan, président du directoire de NOVAXIA a été très intéressant.

L’obsolescence est devenue une question stratégique pour le secteur immobilier, Un nouveau métier apparait, le capital développement immobilier, qui vise à créer une plus-value par la transformation d’actifs immobiliers obsolètes.

Une nouvelle approche de l’obsolescence immobilière. Réflexions Immobilières n°81. 3ème trimestre 2017.

Au lieu d’assimiler l’obsolescence immobilière à la vétusté, l’approche que je propose dans cet article fonde l’obsolescence sur le rapport offre – demande – innovation. L’obsolescence d’un immeuble n’est pas seulement technique, elle est aussi territoriale, sociologique, économique, architecturale et réglementaire. Deux transversales sont motrices : la révolution numérique et la transition énergétique et écologique. Le lien fort qui existe entre elles ouvre des perspectives nouvelles. Dans le champ de la transition énergétique et écologique, l’empreinte carbone devient un risque majeur, aujourd’hui sous-estimé.

Télécharger l’article

 

Passivhaus®, Minergie®, BREEAM®, LEED®, HQE®, Biodivercity®, Well Being Standard®…, comment s’y retrouver dans les labels énergétiques et environnementaux? Genève. Mars 2016.

Durant son cycle 2015-2016, le Groupe Systèmes Energétiques de l’Institut des Sciences et de l’Environnement de l’Université de Genève, m’a demandé de faire une conférence visant à clarifier la situation relative aux nombreux labels environnementaux mis en oeuvre dans le secteur de l’aménagement urbain et de l’immobilier.

Sur la base d’un échantillon de labels notamment européens et américains, j’ai présenté les trois générations successives de labels: énergétiques, environnementaux, liés à la notion de bâtiment responsable.

Lire la présentation

Revue PCM. Transition énergétique, 3ème révolution industrielle et habitat désirable

PCM, la revue des anciens de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées m’a demandé un article de cadrage pour son dossier HABITAT, REUSSIR LA TRANSITION ENERGETIQUE, publié en octobre-novembre 2015.

Dans cet article, intitulé TRANSITION ENERGETIQUE, 3EME REVOLUTION INDUSTRIELLE ET HABITAT DESIRABLE, je mets notamment en avant l’importance du confort et de la préservation de la valeur du logement dans les motivations des ménages pour la rénovation de leur habitat.

Sur le thème du confort, j’indique qu’il convient de ne pas appliquer le décret de 1974 fixant à 19°C la température maximum dans les logements. Je m’inspire de la démarche suisse qui recommande de ne pas dépasser 21°C et d’être très ambitieux dans chaque ménage pour la maîtrise de la consommation énergétique d’ensemble: logement, transports, travail, loisirs, alimentation…

Lire l’article